Artiste coup de coeur: Katya Konioukhova

La photographe Katya Konioukhova immortalise l’essentiel. À travers sa lentille, on rencontre des personnages et des détails de l’ordinaire qui semblent tous revêtir un je-ne-sais-quoi poétique.

Née à Nijni Novgorod, en Russie, elle immigre à Montréal lorsqu’elle a 13 ans, puis se dirige plus tard vers des études en multimédia et en graphisme. «À un moment donné, j’ai réalisé que ce que j’aime le plus, c’est de photographier des gens, peu importe si c’est à des milliers de kilomètres de chez moi, ou au dépanneur de mon quartier, explique-t-elle. Il y a quelques années, j’ai fait un projet très simple qui consistait à photographier une personne par jour pendant un an. Ça m’a donné la confiance d’approcher les gens dans n’importe quelle situation.»

L’approche de l’artiste est documentaire, puisqu’elle quitte rarement sa caméra, prête à capturer un instant qui l’attire. Mais elle concède que son goût pour l’esthétique épurée et colorée provient sans doute de son parcours en design graphique.

«En ce moment, je partage un studio dans Hochelaga et je continue toujours à faire des portraits de toutes sortes de personnes, des amis ou des inconnus, tout en travaillant sur des séries de photos. Par exemple, je photographie des artistes de la scène qui ont perdu leurs shows à cause de la pandémie.»

📌 Suivez l’artiste sur Instagram