Artiste coup de cœur: Lilyluciole

Lilyluciole fait de la rue son champ des possibles et y expose ses collages féministes depuis 2011. Dès le départ, l’artiste visuelle s’intéresse aux sujets de l’identité, du corps et de la féminité.

On découvre à travers ses oeuvres des femmes fortes – des personnalités publiques ou bien des inconnues – souvent mises en valeur par un travail de broderie avec des fils de coton et de laine ou encore de la peinture.

Les héroïnes de ses oeuvres sont noires, asiatiques ou encore métisses, comme elle. En les choisissant, Lilyluciole participe délibérément à la valorisation d’autres formes de beauté et d’existence, loin des standards esthétiques caucasiens imposés et imposants. Accompagnées de formes bigarrées et affichées à la vue de tous et en grand format; difficile pour les spectateurs accidentels d’ignorer ces femmes.

«Je suis persuadée que l’art est pour l’ensemble des êtres humains un outil précieux auquel tout le monde devait avoir accès. Il a le pouvoir de transformer les gens et ainsi de transformer le monde. Membre d’Off Murales en 2013 et 2014, je me suis retrouvée dans un collectif de femmes street-artiste qui se sont regroupées ensemble afin de prôner un street-art féministe, antiraciste, anticolonial et anticorporatif», peut-on lire sur le site de Sortir les femmes de l’ombre, l’association dont elle est présidente et qui promeut la création artistique de femmes marginalisées et issues de milieux socioprofessionnels défavorisés.

Après avoir vécu quelques temps à Montréal, la créatrice est retournée à Paris et continue de faire voyager son art urbain engagé et poétique à travers le monde. Elle expérimente parfois d’autres médiums artistiques comme la performance.

📌 Suivez l’artiste sur Instagram

Crédit: Ana Candelaria
Crédit: Lilyluciole
Crédit: Cavannus
Crédit: Adrien Fumex
Crédit: Dekhana
Crédit: Pat Merabti
Crédit: Sous la fibre

article rédigé par : Claire-Marine Beha

écrit le : 22 juillet 2020